Freelance : comment gagner de nouveaux clients ?

Le freelance ou indépendant, est un professionnel à son compte qui travaille seul dans l’intérêt de clients. Être freelance, c’est un statut auprès des organismes publics, mais c’est avant tout un choix de vie professionnelle. Beaucoup d’indépendants sont d’anciens salariés qui ont connu le poids de l’entreprise, les décisions qui tombent verticalement et l’étroite marge de manœuvre en matière d’autonomie.
Le freelancing, c’est un concept de liberté au travail. Je choisis la façon dont je souhaite travailler, les clients avec qui je souhaite avoir des relations commerciales. Bien évidemment, cette liberté a un prix élevé, celui de devoir gérer les multiples tâches qui incombent à l’entrepreneur seul. Démarche de prospection, suivi client, facturation, comptabilité, démarches auprès des organismes (URSSAF, impôts…), relances et bien sûr l’organisation de vos prestations.

Ce statut a pris de l’ampleur depuis quelques années notamment grâce à la micro entreprise, nécessitant peu de démarches de création et assez peu de paperasse ensuite. Statut boosté par 2 années de pandémie, qui a mis en lumière le télétravail (full remote) comme une méthode efficace face à un virus qui a suscité beaucoup d’inquiétude au sein des entreprises.
L’indépendant doit se confronter à la dure réalité économique et à la loi du marché pour subsister, il doit faire face à ses concurrents et prospecter des clients.

La prospection en tant que freelance

La prospection en qualité de freelance est avant tout une histoire d’organisation et de routine quotidienne (également une bonne dose de suivi, de relance et de chance). Elle passe par différents canaux plus ou moins adaptés à un freelance en fonction de son domaine d’activité. Citons quelques exemples et attardons-nous sur chacun d’entre eux.

  • La prospection par les réseaux sociaux

Ce format de prospection s’organise sur les plateformes dédiées comme Facebook ou LinkedIn. Certaines entreprises ont très bien compris les besoins de prospection des freelances et l’intérêt de leur faire gagner un temps précieux. C’est le cas de https://www.waalaxy.com/fr/ qui aide les professionnels à « trouver des clients facilement » grâce à un processus automatisé permettant de prospecter sur LinkedIn et par email. Le fonctionnement est simple : vous importez vos contacts, vous combinez LinkedIn et vos emails et vous analysez vos résultats sur tableau de bord. C’est une stratégie multi-canal qui a fait ses preuves, augmentant les chances de toucher sa cible et d’espérer un retour positif.

  • La prospection physique

Cette méthode de prospection est la plus ancienne, la plus directe et la plus exigeante. Elle impose au freelance d’aller à la rencontre de ses potentiels futurs clients. Mais là encore, il faut structurer ce type de prospection. Pas question d’aller frapper aux portes au hasard et espérer un miracle. La prospection physique est histoire de préparation et d’informations. Je choisis qui je souhaite rencontrer et je prépare un discours argumenté afin de marquer les esprits.

La prospection physique peut être complétée par une vie sociale active. La rencontre d’amis, des amis de mes amis, dans des endroits propices aux échanges, est également un bon levier de prospection. Boire un verre et discuter de votre projet professionnel, permet de ne pas avoir cette pression liée à la rencontre d’inconnus. Plus le cadre est agréable, plus les échanges se feront naturellement. Beaucoup prospectent de cette façon : clubs de sport, évènements organisés par une association, exposition ponctuelle. Tout dépend de votre cible et de son appétence pour vos services.

  • La prospection par réseaux professionnels

Les réseaux professionnels sont des réseaux dans lesquels vous allez rencontrer des professionnels comme vous (même domaine d’activité) ou des professionnels qui souhaitent étendre leur réseau par le biais d’entrepreneurs qu’ils connaissent et qui les recommandent. Car c’est la raison d’être du réseau professionnel, organiser les rencontres, optimiser les échanges, apprendre à se connaître et développer son business in fine.

N’oublions pas que le nerf de la guerre, c’est l’argent. Mais avant de faire de l’argent, il faut rencontrer des prospects et cette recommandation auprès de prospects ne peut passer que par une recommandation basée sur la confiance que mes pairs me portent parce qu’ils me connaissent et savent exactement quelles sont mes compétences professionnelles.

  • La prospection par Internet

Depuis 20 ans, Internet a bien changé en tant qu’outil et a également bien changé nos vies, qu’elles soient de nature personnelle ou professionnelle. Ce canal d’informations et de communication a permis de développer l’activité d’entreprises, car il est simple de présenter ses services et ses produits sur un site vitrine. Simple comme démarche intellectuelle, mais pas si simple en matière de compétences. Car développer son site et attirer des prospects demande une expertise dans le domaine du référencement naturel. 

Le référencement naturel est la faculté d’une entreprise à pouvoir être référencée dans les premiers résultats du moteur de recherche, et ce, de manière naturelle (c’est-à-dire sans publicité). Une fois sur le site, c’est la structure et la qualité des contenus qui fait la différence.

Plus d'articles

10 raisons de passer au vapotage

Les cigarettes électroniques (e-cigarettes) ont commencé à être commercialisées en 2003.  Récemment, elles ont connu une demande accrue pour être utilisées comme dispositif de sevrage